Les quelques 600 000 tonnes supplémentaires d’éq.-CO2 par an de la Lonza doivent par conséquent être comptabilisées durant toute la période d’engagement et influent négativement sur l’atteinte des objectifs climatiques de la Suisse. Image : Lonza

OFEV: Objectifs climatiques de la Suisse en danger - Lonza émet 600 000 tonnes annuelles d'équivalents CO2 de plus

(OFEV)  Les émissions annuelles de gaz à effet de serre de l’industrie suisse dépassent d’environ 600 000 tonnes d'équivalents CO2 la valeur estimée à ce jour, en raison d’une source de protoxyde d’azote inconnue jusqu'à présent issue de la production de l’entreprise chimique et pharmaceutique Lonza SA. La Suisse remettra des certificats étrangers afin d'atteindre néanmoins ses objectifs climatiques internationaux pour la période de 2013 à 2020. (Texte en allemand >>)


Les quelques 600 000 tonnes annuelles d'équivalents CO2 (éq.-CO2) de protoxyde d'azote émises par Lonza représentent environ 1 % des émissions de gaz à effet de serre de la Suisse. L'entreprise les a constatées lors d'une mesure de contrôle réalisée au printemps 2018 sur le site de production de Viège (VS), et les a annoncées à l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). L’OFEV a ensuite attesté la source de protoxyde d’azote au moyen d’une expertise indépendante. Lonza est inscrite au Registre suisse des échanges de quotas d’émission et doit désormais remettre à la Confédération, également pour ces émissions, les droits d’émissions requis ou, dans une moindre mesure, des certificats étrangers.

Le protoxyde d’azote, gaz nuisible pour le climat, est émis lors de la production de la vitamine niacine. Lonza exploite une installation à cette fin depuis 1971. Or les émissions de protoxyde d’azote ne sont pas réglementées par l’ordonnance sur la protection de l’air, raison pour laquelle l’entreprise ne les avait pas analysées. Lonza s’est engagée envers l’OFEV à installer un catalyseur et à réduire ses émissions d’au moins 98 % d’ici à fin 2021. Elle a déjà entrepris les premières mesures nécessaires en ce sens.

Effet sur les objectifs climatiques de la Suisse
Dans le cadre du Protocole de Kyoto, la Suisse s'est engagée à réduire ses émissions de 15.8 % en moyenne par rapport à 1990, sur la période de 2013 à 2020. Cette valeur ne peut pas être modifiée rétroactivement en raison de normes internationales. Ces quelques 600 000 tonnes supplémentaires d’éq.-CO2 par an doivent par conséquent être comptabilisées durant toute la période d’engagement et influent négativement sur l’atteinte des objectifs climatiques de la Suisse.

En vue d’atteindre malgré tout l’objectif du Protocole de Kyoto, la Fondation Centime Climatique fera l’acquisition de certificats étrangers à hauteur de 5 millions de tonnes de CO2 et les transférera à la Confédération. La fondation utilisera à cette fin une partie des fonds qui subsisteront une fois qu’elle aura rempli ses obligations contractuelles. L’objectif national de réduction inscrit dans la loi sur le CO2 s’élève à 20 % par rapport à 1990 et doit être atteint d’ici à fin 2020. Cet objectif, qui doit être exclusivement atteint au moyen de mesures réalisées en Suisse, est désormais grevé de 600 000 tonnes d’éq.-CO2.

Que recense l’inventaire national des gaz à effet de serre ?
L’inventaire des gaz à effet de serre fournit une statistique complète des émissions selon les directives de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Les émissions de gaz à effet de serre dues à l’utilisation d’agents énergétiques fossiles (p. ex. charbon, pétrole, gaz naturel) sont calculées à partir de la consommation énergétique relevée par la Statistique globale suisse de l’énergie de l’Office fédéral de l’énergie. Les émissions de gaz à effet de serre produites par les grandes installations industrielles, telles les émissions de protoxyde d’azote de Lonza, sont relevées par les entreprises qui en sont à l’origine et annoncées à l’OFEV dans le cadre de leur rapport annuel. L’inventaire des gaz à effet de serre pour 2018 sera publié en avril 2020.

Texte : Office fédéral de l'environnement OFEV

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert