Le puits foré de Noville permet de plonger à une profondeur de 3750 m environ, où la température dépasse les 100°.

Lausanne: Un projet de géothermie profonde à Noville – Petrosvibri vire du gaz aux renouvelables

(SDA) La société Petrosvibri souhaite développer un projet de géothermie profonde sous le Léman à Noville (VD). L'entreprise veveysanne a sollicité le canton de Vaud pour obtenir les autorisations nécessaires. Le site de Noville avait été initialement identifié pour y découvrir des hydrocarbures.


Mais comme la recherche de hydrocarbures et leur exploitation ont été interdites en 2019 dans le canton de Vaud - sauf lors d'une découverte fortuite -, Petrosvibri a revu sa stratégie. Et c'est désormais sur la géothermie profonde qu'elle mise.

Repérer l'existence d'un potentiel géothermique
"La décision a été prise de renoncer à la recherche de gaz naturel dans la région du Chablais au profit d’une source d'énergie renouvelable", écrit Petrosvibri dans son communiqué. Elle indique que les forages d'exploration menés dès 2009 sous le Léman ont justement permis de repérer l'existence d'un potentiel géothermique à cet endroit.

Encore "trop d'aléas" pour fixer un calendrier
Petrosvibri a envoyé fin mars son dossier au canton de Vaud, précise son président Philippe Petitpierre, contacté par Keystone-ATS. Il ajoute que des rencontres auront lieu avec les autorités lorsque la crise du coronavirus s'apaisera. Pour M. Petitpierre, il y a encore "trop d'aléas" pour fixer un calendrier pour ce projet de géothermie. Il dit néanmoins espérer que les travaux puissent se réaliser dès 2021, "si tout se passe bien."

A une profondeur de 3750 m
L'utilisation du puits de Noville doit permettre la production de chaleur avec une sonde géothermique profonde. "Une production significative à prix rentable est possible", affirme Petrosvibri. Le puits foré de Noville permet de plonger à une profondeur de 3750 m environ, où la température dépasse les 100°.

Pas de risque sismique
Le risque sismique, souvent avancé pour freiner les projets de géothermie profonde, serait nul concernant le site de Noville. "Le forage a déjà été effectué. Tout est stabilisé", relève M. Petitpierre. Plusieurs autres projets de géothermie profonde sont en cours en Suisse. Dans le canton de Vaud par exemple, le projet de Lavey (Agepp) a obtenu l'automne dernier toutes les autorisations nécessaires (voir ee-news.ch du 5.11.2019 >>).

©Texte: Keystone SDA

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert