Les fours d'émaillage de V-ZUG SA fonctionneront à l'avenir sans gaz naturel fossile. Image: V-ZUG SA

Empa: Décarbonisationde l'industrie suisse - une industrie sans émissions de CO2 en ligne de mire

(Empa) L'association pour la décarbonisation de l'industrie, qui regroupe des représentants de l'industrie, de l'approvisionnement en énergie, du secteur financier et de la recherche, a adopté le 20 juin une stratégie commune dans le but de développer des approches globales et rapidement réalisables pour la réduction des émissions de CO2 dans l'environnement industriel. Les processus à haute température et la logistique sont au cœur de cette stratégie. Dans les deux cas, l'hydrogène doit jouer un rôle central, mais avec des procédés de fabrication différents. (Text auf Deutsch >>)


La liste des membres de l'association pour la décarbonisation de l'industrie est extrêmement variée. Outre le Tech Cluster Zoug, le fournisseur régional d'énergie et d'eau WWZ et l'Empa en tant que membres fondateurs, on y trouve le fabricant d'appareils ménagers V-ZUG, le groupe industriel Metall Zug AG, la société de traitement des déchets AVAG, le fabricant d'installations de pyrolyse XGas Swiss (en cours de création), le gestionnaire de placements sur le marché privé Partners Group, Accelleron Industries, la division turbocharging d'ABB, l'entreprise de technologie médicale SHL Medical, VZ Depotbank AG, l'entreprise de chimie de spécialités Sika, l'entreprise de mobilité AMAG Gruppe, le groupe technologique Siemens et Holcim en tant que fournisseur de solutions de construction. Bien qu'actifs dans des secteurs très différents, les partenaires veulent avancer ensemble vers une réduction rapide et globale du CO2 dans les applications industrielles.

En ligne de mire: un nouveau procédé de production d'hydrogène
Pour décarboniser les processus industriels à haute température, qui sont les troisièmes plus gros consommateurs d'énergie en Suisse, un nouveau procédé de production d'hydrogène basé sur la séparation de l'hydrogène (H2) du méthane (CH4) – appelé pyrolyse du méthane – doit être utilisé dans une installation de démonstration prévue à Zoug. Le méthane est le principal composant du gaz naturel fossile et du biogaz, mais il peut également être produit de manière synthétique à partir d'hydrogène et de CO2 issus de sources renouvelables. Dans le démonstrateur prévu dans le Tech Cluster Zoug, l'hydrogène produit par pyrolyse doit remplacer le gaz naturel fossile dans les fours d'émaillage de V-ZUG, afin de montrer comment de telles applications peuvent être décarbonisées. Parallèlement, le démonstrateur doit pouvoir être utilisé par d'autres membres de l'association pour clarifier la décarbonisation de leurs applications. Contrairement à la production industrielle actuelle d'hydrogène, la pyrolyse du méthane ne génère pas de CO2 comme sous-produit, mais du carbone solide (en poudre) qui, dans le cadre des activités de l'association, doit être transformé en une ressource pour la construction et l'agriculture, par exemple en tant qu'additif dans les matériaux de construction ou pour enrichir l'humus.

Emissions négatives de CO2!
La particularité de cette nouvelle approche: si l'on utilise du méthane synthétique à la place du gaz naturel fossile pour la production d'hydrogène par pyrolyse, on obtient même des émissions négatives de CO2! En effet, pour produire du méthane synthétique, il faut prélever plus de CO2 dans l'atmosphère qu'il n'en est ensuite rejeté au cours de toutes les étapes du processus. Le carbone séparé par la pyrolyse du méthane est ainsi durablement retiré de l'atmosphère. Les technologies à émissions de CO2 négatives sont nécessaires à grande échelle si la Suisse veut atteindre ses objectifs en matière de CO2: en effet, environ un quart des émissions de CO2 produites aujourd'hui dans le pays (soit 10 millions de tonnes) ne peuvent pas être réduites par le passage aux énergies renouvelables.

Installation d'électrolyse décentralisée
Parallèlement à la production d'hydrogène par pyrolyse, il est également prévu de réaliser une installation d'électrolyse décentralisée pour la production d'hydrogène à partir de l'eau, basée sur l'électricité. De telles installations fournissent de l'hydrogène de grande pureté, tel qu'il est par exemple nécessaire pour les camions équipés de piles à combustible. L'électrolyse de l'eau présente des rendements globaux plus élevés que la pyrolyse du méthane, mais n'atteint pas des émissions de CO2 aussi faibles (voire négatives). À Zoug, l'électrolyse doit être réalisée de manière décentralisée, sans être liée à une centrale électrique, car cela permet d'éviter la distribution inefficace d'hydrogène par camion sur la route. Afin d'éviter de devoir étendre le réseau électrique de manière décentralisée, il convient de développer, en collaboration avec le fournisseur d'électricité local, un concept d'exploitation "adapté au réseau", basé sur l'utilisation des capacités libres du réseau électrique.

Une industrialisation rapide comme objectif
Dans le domaine de la production d'hydrogène par électrolyse, l'industrialisation est déjà avancée. En revanche, la pyrolyse du méthane est un processus qui n'a été testé qu'en laboratoire, mais qui a fait l'objet de nombreuses études scientifiques et qui se trouve au seuil de l'application industrielle. Aux États-Unis, par exemple, une première grande installation de production de carbone a récemment été mise en service en collaboration avec l'industrie du pneu. L'association pour la décarbonisation de l'industrie se concentre dans un premier temps sur l'utilisation de la pyrolyse du méthane dans des installations industrielles décentralisées et raccordées au réseau de gaz. Environ 50% des processus à haute température en Suisse entrent en ligne de compte. Avec la réalisation du démonstrateur à Zoug, l'association entend donner un coup de pouce à cette technologie en vue de son industrialisation. Grâce à leur large éventail de compétences, les partenaires du réseau couvrent l'ensemble de la chaîne de création de valeur.

Texte : Empa

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Partner

  • Agentur Erneuerbare Energien und Energieeffizienz

Ist Ihr Unternehmen im Bereich erneuerbare Energien oder Energieeffizienz tätig? Dann senden sie ein e-Mail an info@ee-news.ch mit Name, Adresse, Tätigkeitsfeld und Mail, dann nehmen wir Sie gerne ins Firmenverzeichnis auf.

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert