Dans le cadre du Programme Bâtiments, près de 2.3 mia CHF ont été versés depuis 2010 pour six domaines de mesures. Depuis 2018, des versements sont effectués aussi pour des mesures indirectes. Image : le programme bâtiments

Le Programme Bâtiments: CHF: 299 millions ont été injectés dans des projets d’assainissement et nouveaux projets de construction en 2020

(OFEN) 2020 a été une année record pour Le Programme Bâtiments de la Confédération et des cantons: environ 299 millions de francs de subventions ont été versés, du jamais vu depuis le lancement du programme. La plupart des subventions ont été accordées pour des projets d’isolation thermique (119 mio. de francs). Les projets liés aux installations techniques du bâtiment ont affiché la plus forte croissance au cours de cette année (+65%, pour s’établir à 62 mio. de francs). Pendant toute leur durée de vie, les mesures prises en 2020 grâce aux subventions ont permis de réduire la consommation d’énergie du parc immobilier suisse de 5.7 milliards de kilowattheures et les émissions de CO2 d’environ 1.4 million de tonnes. (Text auf Deutsch >>)


L'année dernière, malgré la pandémie de coronavirus, les projets d'assainissement et de construction ont été menés avec diligence en Suisse. Cela se reflète également dans les chiffres annuels du Programme Bâtiments de la Confédération et des cantons. Les cantons ont en effet versé environ 299 millions de francs dans le cadre de leurs programmes d'encouragement pour soutenir des projets d'assainissement ou de nouvelles constructions (contre 265 mio. de francs en 2019). La majeure partie de ces fonds a été attribuée aux projets liés à l'isolation thermique (119 mio. de francs). Viennent ensuite les rénovations du système du bâtiment avec 72 millions de francs, pour lesquelles l'assainissement complet de l'enveloppe du bâtiment est souvent accompagné d'un changement du système de chauffage.

Les projets liés aux installations techniques du bâtiment, notamment les remplacements de chauffage ainsi que les installations solaires et de ventilation, ont été subventionnés à hauteur de 62 millions de francs, ce qui correspond à une hausse de 65% par rapport à l'année précédente. 7155 systèmes de chauffage fonctionnant aux énergies fossiles ont été remplacés par des systèmes alimentés par des énergies renouvelables, le plus souvent, par une pompe à chaleur. Des mesures indirectes ont été subventionnées à hauteur de 12 millions de francs durant cette année dans les domaines de l'information/de la communication, de la formation et de l'assurance qualité.

Réduction de la consommation d'énergie et des émissions de CO2
Les mesures subventionnées au cours de l'année de référence permettent d'économiser 5,7 milliards de kilowattheures et 1,4 million de tonnes de CO2 sur toute la durée de vie de ces mesures. S'élevant à 207 francs par tonne de CO2, l'effet atteint a légèrement diminué par rapport à l'année précédente (205 francs/t. CO2). Cela est notamment dû au fait que, depuis 2019, des taux de contribution plus élevés sont accordés afin d'augmenter les faibles taux d'assainissement actuels. En effet, un taux d'assainissement élevé est nécessaire pour que la Suisse puisse atteindre ses objectifs énergétiques et climatiques dans le secteur du bâtiment. Des taux de contribution plus élevés réduisent toutefois l'effet atteint par franc subventionné sur la durée de vie d'une mesure. L'augmentation des rénovations du système du bâtiment constitue un autre motif: en raison des coûts d'investissement élevés, l'effet atteint des rénovations du système par franc subventionné est plus faible qu'avec les mesures individuelles. Malgré cela, ces rénovations du système restent souhaitables, parce qu'elles établissent souvent les bases pour un changement (ultérieur) vers un système de chauffage sans énergie fossile, parce qu'elles sont durables sur le long terme et favorisent l'assainissement du parc immobilier en Suisse. Enfin, les mesures indirectes ont bénéficié d'un plus grand nombre de subventions. Pour celles-ci, il n'est pas possible de calculer l'effet direct.

Le Programme Bâtiments a généré en 2020 un nouvel impact positif sur l'emploi (+ 2100 équivalents plein temps) et sur la création de valeur nationale (près de 88 mio. de francs).

Texte : Office fédéral de l’Energie (OFEN)

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Partner

  • Agentur Erneuerbare Energien und Energieeffizienz

Ist Ihr Unternehmen im Bereich erneuerbare Energien oder Energieeffizienz tätig? Dann senden sie ein e-Mail an info@ee-news.ch mit Name, Adresse, Tätigkeitsfeld und Mail, dann nehmen wir Sie gerne ins Firmenverzeichnis auf.

Newsletter abonnieren